15 Mar
rencontre resto

Nouvel arrivant, nouvel employé

Chers employeurs, saviez-vous qu’il existe un programme d’aide financière délivré par Emploi Québec qui permet aux entreprises admissibles de recevoir un soutien au salaire, de l’accompagnement, de l’adaptation et/ou de la formation d’un nouvel employé immigrant? Sachant qu’en 2017, 55% des immigrants faisaient partie de la population québécoise active sur le marché du travail, cette nouvelle dynamique pourrait annoncer la fin d’une ère de pénurie de main-d’oeuvre.

Il y a d’innombrables raisons pour lesquelles les immigrants décident de quitter leur pays d’origine. Certains doivent fuir une situation d’urgence, d’autres aspirent à une qualité de vie meilleure. Toutefois, la grande majorité des personnes immigrantes qui s’établissent au Canada sont des travailleurs qualifiés. Ces gens détiennent souvent des diplômes ainsi que plusieurs années d’expérience de travail ailleurs dans le monde.

Sur une période de 5 années, la ville de Shawinigan a connu une décroissance démographique de 1,4 %. En contrepartie, le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion soutient qu’au Québec, plus de 60 % de la croissance de la population active québécoise provient des personnes immigrantes. [2] Les nombreuses familles nouvellement arrivées seraient ainsi considérées comme une avenue importante pour pallier ce manque. D’ailleurs, l’année dernière, la ville a accueilli 80 nouveaux arrivants dont plusieurs d’entre eux détiennent de solides expériences. [1]

Dans leurs démarches en recherche d’emploi, les travailleurs étrangers doivent se familiariser avec les particularités changeantes de leur métier en plus de devoir s’adapter à la culture québécoise. L’expérience québécoise fait partie des obstacles majeurs pour les travailleurs étrangers. Ils doivent s’adapter aux exigences parfois nouvelles de certains employeurs. C’est un peu comme si l’on demandait à un jeune bachelier d’avoir à son acquis 10 ans d’expérience pour travailler dans son domaine d’étude.

Mais puisqu’il faut bien commencer quelque part, Emploi Québec a mis sur pied le Programme d’aide à l’intégration des immigrants et des minorités visibles en emploi (PRIME). L’objectif est d’encourager les entreprises locales à embaucher de nouveaux arrivants afin de faciliter leur établissement. Le gouvernement offre également une subvention pour des frais supplémentaires, tels que le salaire d’un accompagnateur, des frais de formation ou la réalisation d’activités d’intégration particulières.

Fait saillant : 87 % des entreprises ayant embauché une personne immigrante dans le cadre du programme PRIME ont retenu cet employé. Cette donnée révèle qu’effectivement, la clientèle immigrante représente un capital humain avec beaucoup de potentiel.

Pour avoir accès à l’aide financière, l’entreprise doit répondre à certains critères. Pour en connaître davantage, vous pouvez visiter le site du gouvernement à cette adresse : http://www.emploiquebec.gouv.qc.ca/entreprises/recruter/aide-financiere-a-lembauche/integration-des-immigrants-et-des-minorites-visibles/

 

L’équipe d’immigrationSCI
Stratégie Carrière
819 373-1726, poste 253

 

[1] Rapport d’activités 2016, SANA Shawinigan.
[2] Statistique Canada. 2017. Shawinigan, V [Subdivision de recensement], Québec et Shawinigan, TÉ [Division de recensement], Québec (tableau). Profil du recensement, Recensement de 2016, produit nº 98-316-X2016001 au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Diffusé le 8 février 2017.
http://www12.statcan.gc.ca/census-recensement/2016/dp-pd/prof/index.cfm?Lang=F